Il faut viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » O. Wilde

200 portraits

Au-delà du diabète

ASTRIG ADOURIAN

Il faut viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » O. Wilde

Astrig Adourian

Professeur des écoles et marathonienne
30 ans, Paris

Je vis avec un diabète de type 1 depuis juin 2000 et cela ne m’empêche nullement d’enseigner. Je pratique la course à pied régulièrement, j’ai eu la chance  de terminer mon premier marathon en 2014. Maman d’un petit garçon, je profite de chaque instant car le temps passe bien trop vite !


INSTIT2404ADC411 - Décembre 2019