À la recherche de nos émotions dans nos repas quotidiens

A la recherche de l'équilibre

À la recherche de nos émotions dans nos repas quotidiens

Les « interdits » sont peu efficaces

Si les injonctions de régimes, d’interdits alimentaires et de nombre précis de fruits et légumes à intégrer quotidiennement dans son assiette sont nombreuses, elles demeurent souvent irréalistes ou inaudibles dès lors que les habitudes de vie, les aléas du quotidien (travail, trajet, temps des courses ou des repas) ou les simples contraintes culturelles (dîners de familles…) sont en contradiction. On s’aperçoit aujourd’hui que ces conseils pour suivre des règles trop strictes sont peu efficaces la plupart du temps. Selon le rapport IGAS de 2016, « l’approche utilisée jusqu’ici par le programme national nutrition santé serait trop hygiéniste, trop moralisatrice, en décalage complet avec l’alimentation plaisir… ».
 

Une alimentation en pleine conscience

La prise de conscience personnelle, des éléments permettant d’ajuster les apports alimentaires sur les besoins du corps, est essentielle. De nombreuses personnes vivant avec un diabète le savent bien, et l’expérimentent chaque jour et à chaque repas. En effet, il est pour eux nécessaire de savoir, de comprendre et d’analyser, ce qu’ils mangent pour doser leurs injections d’insulines nécessaires à leur survie.

Il est utile de repérer les signaux naturels du corps, trop souvent oubliés ou laissés de côté, comme la réelle sensation de faim ou la satiété, plus difficile à décrypter. Ces signaux, vieux comme le monde, sont perturbés par la rapidité du repas, notamment au bureau ou entre deux rendez-vous. On mange souvent trop parce qu’on mange trop vite.

 

Le chemin de nos émotions

Retrouver ses propres émotions quand on mange au pays de la gastronomie est le plus important. Que ce soit pour manger une quiche lorraine de la boulangerie, le pot au feu de notre grand-mère ou une assiette de courgette simplement poêlées à l’huile d’olive et parfumées d’un peu d’épices et d’herbes aromatiques fraîches. Le Chef Camdeborde dans notre série de podcasts nous rappelle qu’il faut s’entraîner à retrouver « l’émotion du goût ».

 

Des règles simples, sans interdits et avec émotion

S’il est toujours important de bien suivre les recommandations de son médecin, pour les personnes vivant avec un diabète comme pour tous, il existe quelques règles simples à retenir :

  • L’eau est indispensable pour hydrater le corps.
  • Les céréales et les féculents apportent la bonne énergie.
  • Les fruits et les légumes riches en vitamines et minéraux sont vitaux pour notre organisme.
  • Les viandes, les poissons et les œufs sont essentiels pour les muscles.
  • Les produits laitiers sont nécessaires à la santé de nos os.
  • Les matières grasses, huiles végétales et fruits oléagineux (noix, amandes) en quantité modérée, sont utiles à notre équilibre global.
  • Les aliments gourmands sont nécessaires raisonnablement.
Texte

 

400 gr par jour de fruits et légumes
C’est la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé pour chaque personne.

Les fruits et les légumes « apportent à l’organisme une abondance de nutriments, renforcent le système immunitaire et contribuent à réduire les risques de maladies… »
M. Qu Dongy - Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

 

Texte
Fruits
Texte

 

Un guide pratique pour faire ses courses : le Nutri-Score
C’est la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé pour chaque personne.

Le Nutri-Score a été mis au point par des équipes de recherche internationales indépendantes composées de scientifiques, de médecins et de nutritionnistes, pour rendre les informations nutritionnelles plus faciles à décrypter. Il s’agit d’une étiquette présente sur la plupart des emballages qui note les produits de A (les aliments les plus riches en fibres à avoir dans son assiette chaque jour) à E (les moins bons d’un point de vue de l’équilibre nutritionnel). Le logo Nutri-Score est obligatoire depuis le 1er janvier 2021.

Texte
NutriScore

Réf

1. Actualités pharmaceutiques (Elsevier) – Alimentation et diabète (janvier 2021)
2. British Medical Journal - Ultra-processed food intake and risk of cardiovascular disease: a prospective cohort study (NutriNet-Santé) (mai 2019) 
http://dx.doi.org/10.1136/bmj.l1451
3. Low-glycemic index diets as an intervention for diabetes: a systematic review and meta-analysis. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31374573/
4. Regard nouveau sur les glucides en diabétologie – https://www.sfdiabete.org/sites/www.sfdiabete.org/files/files/ressources/rapport_gtg_glucides_sfd.pdf
5. Revue SOINS (mai 2016) et Abstracts SFD Paramédicale 2016 DT2, Diabète et Nutrition : un changement de paradigme
6. 
https://www.mangerbouger.fr/Manger-mieux/Que-veut-dire-bien-manger
7. Revue Sciences Direct (Elsevier) - Pour une approche tridimentionnelle de l’éducation à l’alimentation (avril 2020)
8. https://www.nature.com/articles/s42255-021-00383-x

 

Images utilisées à des fins d'illustration. Il ne s'agit pas de vrais patients.
Document d'environnement ©2022 Abbott. INSTIT-ADC-45315v2 09/22