Mardi 26 juin 2018 - Quotidien

Manon a une glycémie de 0,87 g/dl à 11h37. Sachant qu’elle a prévu de manger dans 1h un repas de 900 calories avec 60g de glucides, mais qu’elle devra surement courir pour prendre le train de 15h12 allant de Lyon à Marseille à 325 km/h… Quel est l’âge du Capitaine et la quantité de bolus, en UI, à lui injecter ? Non, ce n’est pas qu’un bête problème de mathématiques, c’est aussi le quotidien de millions de personnes vivant avec le diabète. Il faut être précis, maitriser de nombreux facteurs, et ne pas s’emmêler les pinceaux avec les unités et les conversions ! Le tout pour arriver à un chiffre optimal d’hémoglobine glyquée. Une étude déjà ancienne a d’ailleurs montré que, toutes choses étant égales par ailleurs, les patients les plus doués en mathématique avaient un contrôle (un peu) meilleur de leur glycémie [1]

La règle de trois n’a plus de secret pour les personnes vivant avec le diabète

 

Il est bien sûr possible de s’y perdre, dans tous ces chiffres. Surtout si l’on n’a pas la bosse des maths. Et lorsque le diabète est diagnostiqué dans l’enfance, c’est parfois un tout nouveau langage qu’il faut apprivoiser dès le plus jeune âge, avec, bien sûr, l’aide des parents et des soignants. Mais pas de panique… Heureusement, les chiffres, ça s’apprend ! Jour après jour, avec de bonnes explications et un peu d’habitude, la plupart des personnes vivant avec le diabète deviennent rapidement des as du calcul mental, jonglant naturellement avec tous ces chiffres du quotidien… Cette cohabitation avec les nombres devient même avec le temps une vraie force pour affronter le quotidien.

La technique au service du diabète

 

Au fil des années et des progrès techniques, il devient bien entendu facile de gérer toutes ces données.  Cela a commencé avec la bonne vieille calculatrice, et les progrès se poursuivent aujourd’hui avec des dispositifs électroniques et applications pour smartphone. Incorporés dans les « pancréas artificiels », des algorithmes complexes prennent en compte tous les paramètres mesurés pour calculer précisément à votre place la dose d’insuline. Mais ceux qui vivent avec le diabète le savent : la technique a toujours quelques limites… Ne serait-ce que la limite de la batterie ! Et il faut se tenir prêt à utiliser les bonnes vieilles méthodes : alors gardez vos tables de multiplication en tête, une des meilleures armes contre le diabète !

Références bibliographiques :   

  1. Cavanaugh, Kerri, Mary Margaret Huizinga, Kenneth A. Wallston, Tebeb Gebretsadik, Ayumi Shintani, Dianne Davis, Rebecca Pratt Gregory, et al. « Association of Numeracy and Diabetes Control ». Annals of Internal Medicine 148, no 10 (20 mai 2008): 737. doi:10.7326/0003-4819-148-10-200805200-00006.

 

INSTIT3105ADC418-a  - Juin 2018

A lire également

Un week-end entre jeunes, ça vous dit ?

26 juin 2018 - Quotidien

    Rien de tel qu’une petite escapade entre amis pour oublier le tumulte quotidien ! Comme lor...

Du diabète et des chiffres – ou l’art du calcul de dose d’insuline

26 juin 2018 - Quotidien

Manon a une glycémie de 0,87 g/dl à 11h37. Sachant qu’elle a prévu de manger dans 1h un repas d...

Le diabète dans le cinéma : pour le meilleur et pour le pire !

26 juin 2018 - Quotidien

    Il existe de nombreuses œuvres de cinéma où le diabète est évoqué, avec une justesse in...