Week-end sportif : bien se préparer en cas de diabète

Week-end sportif : bien se préparer en cas de diabète

Un week-end au ski en famille, un week-end randonnée avec des amis… Les occasions de partir plusieurs jours pour pratiquer une ou plusieurs activités physiques ne manquent pas. Comment bien se préparer à un week-end sportif lorsqu’on est atteint de diabète et traité par insuline?

 

 

Préparer ses affaires de sport… et de diabète !

En plus des affaires adaptées aux activités que vous allez pratiquer, n’oubliez pas évidemment de prendre votre matériel dédié au diabète : lecteur de glycémie, bandelettes, insuline… Prenez même du matériel de rechange pour pallier une éventuelle panne ou un bris d’un de vos appareils. Si vous portez une pompe à insuline, votre diabétologue pourra vous proposer un schéma de remplacement avec des stylos d’injection, des aiguilles et des flacons d’insuline. Si vous partez dans un endroit un peu perdu, pensez à emporter en quantité suffisante des collations. « Je conseille de mixer des collations à base de sucres lents et des collations à base de sucres rapides. Et d’en prévoir en quantité suffisante pour tout le week-end, sachant qu’il existe des activités qui demandent plus d’efforts que d’autres, précise Jérôme Trublet, président de l’Union Sport et Diabète. N’oubliez pas que la dépense énergétique pourra être plus importante si vous n’avez pas l’habitude des sports que vous allez pratiquer durant ce week-end ! »

Gérer le diabète pendant l’activité physique

Il est important de vous dire que vous êtes tout à fait capable de passer un très bon week-end rempli d’activités physiques, même si vous avez un diabète, traité par insuline. Pensez à prévenir les gens avec qui vous partez que vous êtes atteint de diabète : « il faut oser en parler, assure le Dr Tschudnowsky. Il est important de leur apprendre à repérer les signes d’hypoglycémie comme, par exemple, être à la traîne durant une activité, changer de comportement ou devenir plus agressif… N’hésitez pas à leur donner les consignes à suivre en cas de malaise, et leur expliquer les manipulations à faire sur votre pompe à insuline pour la déconnecter ou la débrancher ».

S’adapter aux conditions climatiques

Vous devrez prendre en compte les conditions météorologiques afin de prendre soin de vos appareils de lecture de glycémie et de votre insuline. S’il fait froid, essayez de garder votre insuline sur vous, sous votre manteau. S’il fait chaud, il existe des pochettes spéciales pour garder au froid l’insuline. « Si le week-end comporte des activités aquatiques, je conseille d’enlever la pompe à insuline, si vous en portez une, et de la mettre dans un bidon étanche », précise le Dr Tschudnowsky.Avec tous ces conseils, nul doute que vous pourrez partir l’esprit libre et profiter à 100% de votre week-end sportif !


*Image utilisée uniquement à des fins d'illustration. Il ne s’agit ni de vrai patient, ni de vrai professionnel de santé.

INSTIT2203ADC291h-Septembre 2018